Guillaume Lejean
Voyage dans la Babylonie, le Pendjab et le Cachemire

Guillaume Lejean (1824-1871), voyageur et géographe breton, a effectué ses voyages en orient entre 1866 et 1870 et le récit en a été publié dans Le Tour du Monde, grande revue géographique et ethnographique française, entre 1867 et 1873. Lejean était envoyé en mission par les ministères français des affaires étrangères et de l’instruction publique. Ces voyages dans la partie orientale de l’empire ottoman et dans l’Inde anglaise nous valent un récit tout à la fois géographique, archéologique, sociologique, économique et politique de la vie des peuples subissant durement la domination des ottomans, des anglais et des maharadjas, dans des régions que les affrontements entre la Russie et l’Angleterre rendent difficiles et périlleux. homme rude, merveilleux observateur, sensible tant aux aspects physiques et aux modes de vie des peuples – notamment ceux des femmes – qu’à la beauté des paysages traversés, attentif aux traces du périple d’Alexandre le Grand, Lejean est l’un des voyageurs les plus captivants de son temps. Oublié après sa mort, il a été redécouvert dans les années 1990. Dans des pages passionnantes et souvent éblouissantes, il nous montre à quel point ces régions, toujours en proie à des conflits compliqués, étaient déjà au XIXe siècle l’une des parties les plus agitées de la planète. A ce titre, ce livre reste pour le lecteur d’aujourd’hui un document passionnant.

Présentation et notes de Marie-Thérèse Lorain.
Marie-Thérèse Lorain est l’auteur d’une biographie de Guillaume Lejean : Guillaume Lejean, voyageur et géographe (Les Perséides, 2006).

ISBN : 978-2-37125-001-7
Juin 2014, 23 x 15 cm, 256 pages, 19.90 €