Oriane Zérah,
Une flâneuse au Pakistan.
Ce qu’un sourire désamorce

Pakistan. Ce qu fut naguère l’une des étapes du « hippie trail », parcours mythique des vagabonds d’Occident cheminant vers Katmandou le cœur accroché aux étoiles, se résume aujourd’hui à deux ou trois clichés dévastateurs : talibans, attentats, zones tribales en guerre. Après avoir « flâné » plus de dix ans en Inde, Oriane Zérah, qui n’est ni diplomate, ni humanitaire, a décidé de boucler son sac pour le « Pays des Purs »… pour voir les jardins de Shalimar. Elle voyage seule, se drape d’étoffes locales, parle la langue du cru, s’embarque dans des bus et loge chez l’habitant quand elle peut. Lahore, Chitral, Peshawar. Avec pour but le festival de polo de Shandur, organisé chaque année dans les montagnes de l’Himalaya. De ce périple au Pakistan, elle a rapporté un carnet de route à la plume nerveuse et colorée, un témoignage rare qui nous plonge au cœur de l’« autre » Pakistan, ce pays dont les médias ne parlent jamais.

Ouvrage illustré d’une vingtaine de photographies couleur.

Préface de Frédéric Bobin.

L’auteur : Née à Paris, Oriane Zérah est depuis peu installée à Kaboul. Elle a suivi des études d’art dramatique et de danse, avant de travailler au Théâtre du Soleil. Depuis une dizaine d’années, elle partage son temps entre les voyages et la France. Elle est aujourd’hui photographe.

ISBN : 978-2-915596-84-7

Septembre 2012, 20 x 14 cm, 176 pages, 18 €