Voyage au Mali. De Bamako au pays dogon

Solen Cueff et Thomas Van Ruymbeke,
Voyage au Mali. De Bamako au pays dogon

Tiraillé entre des traditions ancestrales et une modernité dans laquelle sa population est entrée de plein fouet, le Mali est le pays des paradoxes : s’il demeure économiquement l’un des plus pauvres du monde, ses richesses naturelles et culturelles sont immenses. Ce ne sont cependant pas les cartes postales touristiques qui ont intéressé les deux auteurs de ce récit de voyage. Partis pour apporter des livres dans le cadre de la coédition d’un ouvrage sur les immigrés clandestins (cf. Ceuta et Melilla, dans la même collection), ils sont allés à la rencontre du peuple malien pour essayer de comprendre sur place les difficultés auxquelles celui-ci est confronté, mais aussi les atouts qui sont les siens. Pour ce faire, ils ont descendu le Niger, de Bamako jusqu’au pays dogon, sensibles aux multiples visages du Mali. Grâce aux rencontres qu’ils y ont faites, cet ouvrage ouvre une fenêtre vivante et colorée sur un pays en tous points fascinant.

Ouvrage illustré de 32 photographies couleur.

Les auteurs : Solen Cueff et Thomas Van Ruymbeke (ci-dessous), avec la participation de Mabo (ci-contre), Nou, Barou et tous les autres.

ISBN : 978-2-915596-61-8

Août 2009, 20 x 14 cm, 192 pages, 16 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Ceuta et Melilla. Mais pourquoi partent-ils ?

Collectif,
Ceuta et Melilla. Mais pourquoi partent-ils ?

Qui n’a pas gardé en tête la violence des images diffusées en septembre et octobre 2005 sur toutes les chaînes de télévision du monde, montrant de jeunes Maliens, Camerounais, Ivoiriens, etc., se lançant à l’assaut des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc. La plupart ont été refoulés, dans des conditions souvent inhumaines. Certains y ont trouvé la mort, et les survivants traînent leurs blessures. Pourquoi partent-ils ? Quel désespoir les pousse à tout abandonner pour venir se heurter aux murs d’une forteresse nommée Europe ? Cet ouvrage collectif, qui tente de répondre à ces questions, est le résultat des journées commémoratives de Ceuta et Melilla, organisées à Bamako du 29 septembre au 6 octobre 2006 par le Forum pour un autre Mali (FORAM). Il s’efforce de mettre en lumière le lien entre réformes néolibérales, chômage, appauvrissement et émigration clandestine.

Préface d’Aminata Traoré

L’auteur : Aminata Traoré est essayiste et animatrice du Forum pour un autre Mali (FORAM). Cet ouvrage a été publié en partenariat avec la maison d’édition malienne Taama.

Février 2008, 20 x 14 cm, 128 pages, 12 €