Les Relations culturelles des Amériques au XXe siècle

Simele Soares Rodrigues (dir.)
Les Relations culturelles des Amériques au XXe siècle
Circulations, échanges, lieux de rencontre

S’inscrivant au carrefour de l’histoire culturelle, politique, des relations internationales, des études culturelles, de l’anthropologie, de la musicologie et de l’étude des pays américains, cet ouvrage réunit des spécialistes, doctorants ou chercheurs confirmés, autour d’un objectif majeur : contribuer à l’écriture d’une histoire des relations culturelles des Amériques au XXe siècle.
Si l’intérêt pour les études des relations culturelles transatlantiques se développe en France et aux Etats-Unis depuis les années 1980, les circulations, les transferts culturels, les dialogues artistiques entre les pays des Amériques, sur un plan régional et intercontinental, sont moins mises en exergue dans les études historiques ou culturelles ayant comme point de départ ou sujet d’action les pays sud-américains. Aussi cet ouvrage propose-t-il un dialogue entre des spécialistes sud-américains et européens autour de discussions méthodologiques, de bilans historiographiques et d’études de cas, pour mettre en exergue les lieux de rencontres culturelles et aborder l’histoire des diplomaties culturelles officielles et non-officielles, leurs acteurs – de l’individuel aux institutions publiques et privées -, et tenter de saisir les imaginaires qui en découlent.
Ce livre est un premier état des lieux des relations culturelles bilatérales, multilatérales et transnationales des trois Amériques, privilégiant une cartographie des relations établies entre les pays du cône-Sud (Argentine, Brésil, Chili, Uruguay), et le pays dont l’influence est majeure dans la région, les états-Unis.

Contributions de Francisco Rodriguez-Jimenez, Marita Fornaro Bordolli, Lorenzo Delgado Gómez-Escalonilla, Juliette Dumont, Daniela Bouret-Vespa, Vanessa Tessada, Olivier Chatelan, Mélanie Toulhoat, Laure Assayag-Gillot, Valeska Andrea-Diaz, Monica Vermes, Mauricio Gomez Galvez, Natália de Santanna Guerellus.

ISBN : 978-2-37125-028-4
Janvier 2020, 23 x 15 cm, 256 pages, 19.90 € (+ 3 Euros de participation aux frais de port)

Histoire des lettres transatlantiques : les relations littéraires Afrique-Amériques

Yves Clavaron et Jean-Marc Moura (dir.)
Histoire des lettres transatlantiques.
Les relations littéraires Afrique-Amériques

L’histoire littéraire de l’Atlantique ouvre à l’analyse des circulations, échanges et migrations des littératures non plus en termes régionaux ou linguistiques, mais dans les relations complexes traversant cultures, régions et langues entre les trois continents bordant l’océan éponyme. On s’intéresse ici aux relations entre l’Afrique et les Amériques (sans omettre les Caraïbes) selon une perspective diachronique. L’ouvrage propose une réflexion collective et internationale sur les spécificités des circulations littéraires Afrique-Amériques. Il envisage divers modèles d’organisation de l’Atlantique (tels l’Atlantique noir de Paul Gilroy ou les Amériques noires de Roger Bastide), le rôle des langues et des traductions dans cet espace. Il examine quelques œuvres et figures importantes de ce dialogue intercontinental, certains des mouvements culturels et littéraires qui en sont nés ainsi que des transferts culturels qui y sont liés.

Textes réunis et présentés par Yves Clavaron et Jean-Marc Moura.

Contributions de M. Botaro, C. Brochard, C. Chaudet, Y. Clavaron, S. Cubeddu-Proux, C. Cunha Carnier, J. C. Laborie, S. Lani, J. M. Moura, A. Mouzet, B. Osiepa, D. H. Pageaux.

ISBN : 978-2-37125-022-2

Décembre 2017, 23 x 15 cm, 170 pages, 20 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

 

Exils entre les deux mondes. Migrations et espaces politiques atlantiques au XIXe siècle

VisuelExilsDelphine Diaz, Jeanne Moisand, Romy Sanchez et Juan Luis Simal (dir.),
Exils entre les deux mondes. Migrations et espaces politiques atlantiques au XIXe siècle

Le XIXe siècle fut tout à la fois un temps de bouleversements politiques, « le siècle des exilés » et le moment de la « Grande Migration » des Européens vers l’Amérique. Ce livre collectif se donne pour ambition d’explorer ensemble ces trois dimensions de l’histoire euro-américaine du XIXe siècle trop souvent étudiées séparément.
En réunissant les contributions issues d’un colloque tenu à la Casa de Velázquez à Madrid, le présent ouvrage rassemble les travaux récents de chercheurs confirmés et de jeunes universitaires afin de réfléchir à plusieurs enjeux historiographiques. Il s’agit non seulement de donner à l’exil politique la place qu’il mérite au sein de l’histoire politique du XIXe siècle, mais aussi de redéfinir la chronologie d’un monde atlantique qui semble parfois s’arrêter à la fin de l’Âge des Révolutions. Retraçant l’histoire collective de ceux qui ont quitté leur terre pour se réfugier ailleurs, par delà l’océan Atlantique, ce volume entend chercher au-delà des frontières de l’État-nation l’apport des exilés à un siècle de recompositions politiques, économiques et sociales. L’expérience transnationale des exilés et la frontière poreuse entre exil et migration constituent deux nouvelles clés de lecture pour comprendre l’entrée dans la modernité politique euro-américaine.

Contributions de Sylvie Aprile, Edward Blumenthal, Walter Bruyère-Ostells, Delphine Diaz, Alexandre Dupont, Gabriel Entin, Carlos Ferrera Cuesta, Jeanne Moisand, Florencia Peyrou, Juan Pro, Romy Sánchez et Juan Luis Simal.

ISBN : 978-2-37125-010-9
Février 2015, 23 x 15 cm, 300 pages, 25 €