Liliane Fardin, L’Imaginaire poétique et social
dans le champ littéraire martiniquais.

Présentation : Les rapports entre littérature et réalité ont toujours été complexes. Chaque écrivain est confronté à un choix entre réalisme historique et purisme esthétique. La question se trouve renforcée chez les romanciers et poètes antillais du fait d’un passé collectif riche et tourmenté. Si certains décident de faire de leur livre un lieu de mémoire, alors que d’autres privilégient le récit de la vie contemporaine aux Antilles, tous répondent à la visée esthétique exigée par leur art en façonnant un langage poétique et un univers littéraire pleins d’humour et d’ironie, de fantaisie et d’onirisme.

Le rôle du lecteur est alors d’interpréter ces récits, pour réfléchir sur lui-même et sur le monde, ainsi que de s’interroger sur les rapports entre réel et imaginaire. C’est ce à quoi nous invite l’auteur, en relisant des textes martiniquais de genres divers (poésie, théâtre, roman et conte), et des écrivains tels qu’Aimé Césaire (l’inventeur de la négritude) ou Patrick Chamoiseau (Prix Goncourt 1992 pour Texaco). Elle analyse ces tableaux de la vie martiniquaise sur trois plans : celui de la fiction et du mythe, avec le carnaval, par exemple ; celui des réalités socio-économiques, notamment l’héritage du colonialisme et de l’esclavage ; enfin, celui du « réalisme imaginaire ». Ce livre passionnera autant les amateurs de littérature caribéenne que ceux qui cherchent à mieux connaître l’histoire et la culture antillaises contemporaines.

L’auteur : Liliane Fardin est agrégée de lettres classiques et maître de conférences à l’université des Antilles et de la Guyane, en Martinique.

ISBN : 978-2-915596-65-6

Septembre 2010, 21 x 14 cm, 112 pages, 15 €