Elena Poniatowska, Lilus Kikus,
traduit de l’espagnol (Mexique) par François Léziart

Extrait : « Lilus n’est pas très patriote et elle le sait. À l’école il y en a qui collent des affichent et d’autres qui les décollent. Faire l’un ou l’autre est aussi méritoire pour elle. Lilus, quant à elle, s’est contentée de demander à un élève du secondaire avec quoi il les collait ses affiches et il lui a répondu : « Avec la langue, morveuse ! » La nuit, Lilus a rêvé, pleine de remords, qu’elle avait une grande langue rose qui lui servait à coller d’énormes affiches. Le lendemain matin elle s’est réveillée la bouche sèche. »

Présentation : Publié au Mexique en 1954 alors qu’elle n’a guère plus de vingt ans, Lilus Kikus est le premier ouvrage de fiction écrit par Elena Poniatowska. Plus qu’un véritable roman, ces historiettes joliment illustrées par les dessins de Leonora Carrington mettent en scène Lilus, une fillette rêveuse et anticonformiste, qui, non sans malice, incarne le passage initiatique de l’enfance à l’adolescence dans le Mexique des années 1950. En partie autobiographique, ce livre est doté de l’écriture à la fois juste et poétique qui caractérise toute l’œuvre de l’auteur.

Traduction et présentation de Françoise Léziart

L’auteur : Elena Poniatowska est née à Paris en 1933 et vit au Mexique depuis 1942. Journaliste et écrivain, elle a reçu de nombreux prix et distinctions littéraires. Elle est aujourd’hui considérée comme l’un des écrivains majeurs du Mexique contemporain.

Mars 2006, 18 x 12 cm, 80 pages, 10 €