Marcel Béalu
Les Messagers clandestins

Extrait : « La balle ouvre dans la chair un tout petit trou qui se referme aussitôt. Déjà, Mademoiselle X… se repoudre, réajuste le rouge de ses lèvres. Mais ce n’est qu’une comédie, un simulacre, la continuation du rite. En aucun cas la victime ne doit, par le spectacle de son agonie, indisposer le sacrificateur. Je sais qu’elle va s’écrouler derrière la porte et qu’on l’emportera. Je sais qu’on ne m’en dira rien. »

Avec ces dix-huit récits, Marcel Béalu s’affirme comme un maître de l’illusion, construisant un univers — fantomatique théâtre de l’inconscient — où les apparitions prennent corps et où le temps et l’espace n’ont plus la même valeur ni le même pouvoir sur les êtres. À mi-chemin entre la folie et le rêve — qui tourne souvent à cauchemar —, ces histoires à dormir debout délivrent un message inquiétant, depuis les « profondeurs enténébrées » de nos singuliers personnages. À chacun de le découvrir.

Préface de Michèle Touret

L’auteur : Marcel Béalu est né à Selles-sur-Cher en 1908. Poète et libraire à Paris, fondateur de la revue Réalités secrètes, il est aussi l’auteur des Mémoires de l’ombre, du Journal d’un mort ou encore de L’Araignée d’eau.

ISBN : 978-2915596-05-2

Janvier 2005, 18 x 12 cm, 134 pages, 13 €