Nathalie Burel,
Les Cibles disponibles

roman

Comment l’histoire d’un adultère peut-elle subitement basculer dans le roman noir ? Tel est l’enjeu de ce livre, dans lequel un représentant de commerce démotivé et rongé par la culpabilité  arnaque des truands et laisse sa lâcheté désigner deux femmes comme boucs émissaires.

Dans son premier roman, Nathalie Burel se livre à un jeu de massacre avec ses personnages, mené de bout en bout sur un mode polyphonique qui confère au récit le rythme et la profondeur d’une authentique tragédie moderne.

Extrait : « Je ne me sentais pas capable de remonter dans ma voiture pour errer dans des lotissements. J’ai consulté ma feuille de route en écoutant mon répondeur. Tony m’avait laissé deux messages. Le premier, cinq minutes avant l’heure prévue de ma pause, et le deuxième à l’heure de ma reprise. J’ai jeté mon portable par la fenêtre et je me suis dirigé vers l’infinité des allées en gravillons, vers l’univers féérique des zones pavillonnaires. »

L’auteur : Nathalie Burel est née à Rennes en 1976. Aux éditions Les Perséides, elle a publié deux recueils de nouvelles, La Vie ne sera plus pareille (2004) et Je suis un phasme (2005). Les Cibles disponibles est son premier roman.

ISBN : 978-2-915596-22-9

Août 2006, 21 x 13 cm, 160 pages, 15 €

Ci-contre : article de Claude Ollivier paru dans La Gazette de Berlin.