Visuel TerreHironori Miyamatsu,
Le Polyptyque d’Irminon
Terre et commerce dans le monde franc

Ce livre est composé de deux sections, l’une portant sur le régime agraire et l’autre sur l’économie d’échange dans le monde franc. Notre position fondamentale sera de saisir le premier Moyen Âge comme le « temps de la terre » et le second comme le « temps de l’argent ». D’une part, durant la première période, la terre se trouvait toujours aux mains de la noblesse, et n’apparaissait donc pas sur les marchés. C’est l’un des principaux facteurs ayant eu pour effet d’entraver le développement de l’économie d’échange. D’autre part, les historiens qui défendent la thèse de l’essor économique ont tendance à voir dans le polyptyque un ordre royal visant à répandre le régime domanial classique et dans l’abbé Irminon un officier compétent ayant pour tâche de l’exécuter fidèlement. Vivant de dons, cet homme égocentrique n’hésitait pas à faire part de ses motifs de mécontentement à son entourage, dès que ses désirs n’étaient pas satisfaits. Après avoir échoué dans la lutte pour l’obtention des dons royaux, il tente de s’en procurer par d’autres moyens, notamment celui-ci : présenter au Palais un polyptyque bien conforme aux instructions royales et manifester en cela sa fidélité envers le roi. Enfin, Irminon était un homme tributaire de dons importants. Ainsi le polyptyque ne laisse entrevoir que des retouches pratiquées par ses soins sur les domaines de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, et dans sa gestion domaniale on ne peut que constater l’absence de plan préétabli, de cohérence voire même de rationalité.

L’auteur : Hironori Miyamatsu est professeur d’histoire de l’Occident médiéval à l’Université de Kurumé, au Japon. Il a fait ses études et soutenu sa thèse à la faculté d’histoire de l’université Rennes 2.

ISBN : 978-2-37125-013-0

Novembre 2015, 23 x 15 cm, 408 pages, 25 €