Alyssa Goldstein Sepinwall, L’Abbé Grégoire et la Révolution française. Les origines de l’universalisme moderne, traduit de l’anglais (USA) par Marie Fabre et Ludivine Verbeke.

L’abbé Grégoire a été un personnage phare de la première partie du XIXe siècle, après avoir été l’un des protagonistes majeurs de la Révolution française. Si les études qui lui sont consacrées sont nombreuses, la « grande biographie » manquait encore, tant la complexité de l’homme et les multiples combats qu’il a menés avaient jusqu’à aujourd’hui découragé les historiens. C’est désormais chose faite.

Grégoire fut un acteur des grands bouleversements de son temps : député aux États généraux puis à l’Assemblée constituante, il y joua un rôle de premier plan, tant pour le ralliement du bas clergé au tiers état que pour la rédaction de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen; membre dirigeant des deux sociétés des Amis des Noirs, il fut sans cesse au devant du combat contre la traite négrière, l’esclavage et le « préjugé de couleur » ; évêque constitutionnel, il fonda l’Église anglicane, indépendante de Rome ; député à la Convention nationale et cofondateur de la République, il fut envoyé en mission dans les départements au plus fort de la guerre de défense révolutionnaire de 1793; sénateur sous Napoléon, il s’opposa à l’Empire ; sous la Restauration, enfin, il incarna l’héritage révolutionnaire et républicain.

Le livre d’Alyssa Sepinwall, enfin traduit en français, vient apporter un éclairage nouveau et nécessaire sur celui qui fut choisi par le président de la République, aux côtés de Condorcet et de Monge, pour entrer au Panthéon en 1989. Les considérations et les controverses qui avaient accompagné cette ultime consécration républicaine de Grégoire trouvent en ce livre non un écho, mais une magistrale mise en perspective historique, alors que sa pensée reste d’une actualité parfois confondante.

Traduit de l’anglais par Marie Fabre et Ludivine Verbeke

Préface de Marcel Dorigny

L’auteur : Alyssa Goldstein Sepinwall est professeur au département d’Histoire de l’Université d’État de San Marcos (USA). The Abbé Grégoire and the French Revolution a paru aux University of California Press en 2005.

Juillet 2008, 23 x 15 cm, 352 pages, 26 €