Hironori Miyamatsu,
La Naissance du riche dans l’Europe médiévale

En Europe, le riche est le fruit d’une histoire longue et mouvementée, au cours de laquelle il a connu de nombreux revers de fortune. Indissociable de la noblesse et du loisir (otium) dans l’Antiquité, stigmatisé ensuite par le christianisme qui prône le dépouillement des biens matériels, il a fini par s’imposer au Moyen Âge, au terme d’une mutation qui commença d’abord dans l’aristocratie, pour s’élever jusqu’aux plus hautes sphères de l’administration royale, avec la bénédiction de l’Église, qui lui réservait désormais une place dans ses institutions. Ce sont les conditions de cette naissance que l’auteur examine dans cet ouvrage, à travers l’analyse minutieuse des sources latines ou en langues vernaculaires, et de très nombreuses données historiques, juridiques ou topographiques.

L’auteur : Hironori Miyamatsu est professeur d’histoire médiévale européenne à l’Université de Kurumé, au Japon. Il a fait ses études et soutenu sa thèse à la faculté d’histoire de l’université Rennes 2.

ISBN : 978-2-915596-35-9

Mars 2008, 23 x 15 cm, 604 pages, 33 €