A les entendre parler : Grall, Guillevic, Perros…

Jean-Louis Coatrieux & Mariano Otero
A les entendre parler : Grall, Guillevic, Guilloux, Perros, Robin, Segalen

Loin de moi l’idée d’écrire un ouvrage de révérence. Ils en seraient fâchés. Point de critique non plus, sauf à me laisser parfois aller. Pas question pour autant de taire leurs arrière-pensées sous des habits prêts-à-porter. Non, rien de tout ça. Des conversations. Quant au genre dans lequel ces pages se rangent, certainement des notes de deuxième main. à vrai dire, eux et moi n’avons pas beaucoup voyagé ensemble. Quelques bouts de chemin tout au plus. Ces mots de passe reviennent pourtant de loin et, cachés partout dans mes livres, ils sont en quelque sorte mes bons de sortie. Et peut-être un peu les vôtres.

ISBN : 978-2-84418-224-1

2011, 17 x 12 cm, 128 pages, 13 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Après un long silence, de W. B. Yeats

William Butler Yeats
Après un long silence
(poèmes)

Aussi bien marquée par le symbolisme de Maeterlinck et le mysticisme de William Blake que par le théâtre nô japonais, les mythes celtiques, la poésie du grand poète irlandais William Butler Yeats célèbre avant tout la voix de l’Irlande. Inspirée autant par des évènements personnels ou la richesse du folklore irlandais que par l’actualité terrible de son pays luttant pour son indépendance, l’œuvre de Yeats sera couronnée par le Prix Nobel de littérature pour « [s]a forme hautement artistique [qui] exprime l’esprit d’une nation entière ». Avec Après un long silence, le lecteur traverse cinquante ans d’une poésie inépuisable et accessible, qui a toujours su se renouveler, en passant du rêve et de la contemplation à l’action et à l’engagement. « J’ai mis ma vie dans mes poèmes » avait coutume de dire Yeats.

ISBN : 978-2-84418-264-7

Mars 2014, 17 x 12 cm, 192 pages, 16 € (+ 3 Euros de participation aux frais de port)

Mémoire insoumise

couverturememoireHenri Le Bellec
Mémoire insoumise
(poèmes)

« Belle vie à s’en aller, étais-tu si pressée ? demande Henri Le Bellec à voix basse, malgré un point d’interrogation, comme pour ne pas forcer la réponse. On le sait, toutes les belles vies, même si elles durent longtemps, ne durent pas assez longtemps. Alors on les prolonge par un livre pour qu’elles traversent le présent, en passant par l’imparfait des souvenirs. Dans ces pages ils sont presque parfaits. Ils remontent à la surface par un parfum d’enfance jusqu’au futur que vivront les enfants et les enfants de leurs enfants. » (Yvon Le Men)

Henri Le Bellec vit à Tréguier. Il est l’auteur de travaux universitaires, d’essais, de recueils de poèmes et de nouvelles. Il a publié notamment Chants et contre-chants (Les Perséides, 2012) et Ecrivains de Tréguier, d’Ernest Renan à Henri Pollès (Les Perséides, 2014).

ISBN : 978-2-37125-019-2

Octobre 2016, 21 x 14 cm, 120 pages, 15 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port) 

Chants et contre-chants

VisuelChants Henri Le Bellec
Chants et contre-chants

« Beauté vivante que Nature dessine.
L’étincelle se moque  de l’allumette.
Te retrouver au carrefour des lumières astrales.
Sans ton ombre. Le vin pur s’accommode de lui- même.
Au portant du soir tous les ors. Matière féconde qu’alchimie transforme au couchant.
Il s’agit au jour d’impatience des seuls arcs-en-ciel des courses renouvelées du soleil
Des métamorphoses du papillon dans le jour transhumant
Des champs d’anémones aux seins bleus
De toutes les fontaines à la musique lente et limpide. »

 Henri Le Bellec, agrégé de lettres, vit à Tréguier.
Il est notamment l’auteur de travaux universitaires, d’essais, de recueils de nouvelles et de poèmes, tels que La Rivière aux anguilles ou Ecrivains de Tréguier, d’Ernest Renan à Henri Pollès, également parus aux éditions Les Perséides.

ISBN : 978-2-37125-000-7
Décembre 2013, 21 x 14 cm, 140 pages, 15 €

Impératifs, de Thomas Barré

Thomas Barré
Impératifs
Méthode de combat à l’usage des rêveurs

Présentation : « Rien n’échoit en partage que l’impossibilité langagière. La rencontre aura lieu hors des mots, dans la rétorsion du chemin. Elle se fera ou ne se fera pas. Celui qui écrit, quelle qu’en soit la capacité ou la puissance de signification, ne sera jamais le chantre de forces telluriques dominées, mais seulement — et à peine — celui de complots sans nom contre la substance praticable du monde. »

ISBN : 978-2-915596-42-7

Mai 2008, 13 x 8 cm, 64 pages, 5 €

L’imaginaire poétique et social dans le champ littéraire martiniquais

Liliane Fardin, L’Imaginaire poétique et social
dans le champ littéraire martiniquais.

Présentation : Les rapports entre littérature et réalité ont toujours été complexes. Chaque écrivain est confronté à un choix entre réalisme historique et purisme esthétique. La question se trouve renforcée chez les romanciers et poètes antillais du fait d’un passé collectif riche et tourmenté. Si certains décident de faire de leur livre un lieu de mémoire, alors que d’autres privilégient le récit de la vie contemporaine aux Antilles, tous répondent à la visée esthétique exigée par leur art en façonnant un langage poétique et un univers littéraire pleins d’humour et d’ironie, de fantaisie et d’onirisme.

Le rôle du lecteur est alors d’interpréter ces récits, pour réfléchir sur lui-même et sur le monde, ainsi que de s’interroger sur les rapports entre réel et imaginaire. C’est ce à quoi nous invite l’auteur, en relisant des textes martiniquais de genres divers (poésie, théâtre, roman et conte), et des écrivains tels qu’Aimé Césaire (l’inventeur de la négritude) ou Patrick Chamoiseau (Prix Goncourt 1992 pour Texaco). Elle analyse ces tableaux de la vie martiniquaise sur trois plans : celui de la fiction et du mythe, avec le carnaval, par exemple ; celui des réalités socio-économiques, notamment l’héritage du colonialisme et de l’esclavage ; enfin, celui du « réalisme imaginaire ». Ce livre passionnera autant les amateurs de littérature caribéenne que ceux qui cherchent à mieux connaître l’histoire et la culture antillaises contemporaines.

L’auteur : Liliane Fardin est agrégée de lettres classiques et maître de conférences à l’université des Antilles et de la Guyane, en Martinique.

ISBN : 978-2-915596-65-6

Septembre 2010, 21 x 14 cm, 112 pages, 15 €

12 poètes antillais contemporains

Liliane Fardin
12 poètes antillais contemporains

Présentation : Si le roman antillais a aujourd’hui acquis ses lettres de noblesse (prix Renaudot pour Glissant, Goncourt pour Chamoiseau), les poètes français de la Caraïbe se retrouvent moins souvent sous les feux de l’actualité littéraire. Méconnus, parfois oubliés, ils ont pourtant su inventer, au fil des ans, un langage poétique subtil et inspiré, nourri d’une histoire à la fois riche et tourmentée. L’objectif de cette étude est de « donner la parole » à douze d’entre eux, d’Étienne Léro à Henri Corbin, de Georges Desportes à Édouard Glissant, sans oublier l’incontournable et emblématique figure d’Aimé Césaire. Pour ce faire, Liliane Fardin a rassemblé de nombreux poèmes en français ou créole — dont beaucoup sont encore, à ce jour, inédits —, entretiens-avec Georges Desportes ou Aimé Césaire, notes biographiques et commentaires d’œuvres répartis selon trois principales catégories : prénégritude et négritude, poésie individuelle ou poésie du Tout-Monde, et insularité, à travers l’hommage à la Guadeloupe. Ce livre intéressera tout autant les amateurs de poésie que ceux qui cherchent à mieux comprendre la culture et la pensée antillaises contemporaines.

L’auteur : Liliane Fardin est agrégée de lettres classiques et maître de conférences à l’université des Antilles et de la Guyane, en Martinique.

ISBN : 978-2-915596-41-0

Juin 2008, 21 x 14 cm, 160 pages, 16 €

Pantouns malais

Georges Voisset
Pantouns malais

Présentation : « Pour moi, rêveur sans doute plus que de raison, le pantoun, c’est une image, une comparaison. Une seule, sertie en quatre vers. Aurais-je raison ? C’est que le terme même de pantun, d’étymologie obscure mais présent à travers l’immense Archipel malais, signifie exactement cela… Le reste est littérature. Stock gratuit, inépuisable, rechargeable, interchangeable, ré-échangeable ; non seulement sans pénalités, mais avec tout le surplus de bonheur ! » (Georges Voisset)

Choix et traduction de Georges Voisset.

ISBN : 978-2-915596-55-7

Février 2009, 14 x 8 cm, 96 pages, 8 €