C’était donc ça, vieillir…

Pierrick Hamelin
C’était donc ça, vieillir…

 

Souvenirs, anecdotes et réflexions libres, composent, entre humour et gravité, les textes de ce recueil qui a pour thème nos interrogations sur le vieillissement. L’auteur a imaginé une sorte de kaléidoscope dans lequel ses écrits, semblables à des images, se complètent, se superposent ou s’opposent, pour ne jamais rien dire de définitif sur le sujet. Il n’en laisse pas moins entrevoir ce que pourrait être une philosophie de la vie attentive à l’art de vieillir.

Aux éditions Les Perséides, Pierrick Hamelin a déjà publié trois romans et plusieurs essais, notamment Promenades philosophiques (2010) et Monologue de la Passion amoureuse (2015). Il vit à Nantes.

ISBN : 978-2-37125-022-2

Décembre 2017, 21 x 14 cm, 140 pages, 12 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

 

Jules Lequier, philosophe de la liberté

CouvertureLequierGoulven Le Brech et Frédéric Worms (dir.)
Jules Lequier. Une philosophie de la liberté

 

Né il y a deux cent ans, Jules Lequier (1814-1862) s’inscrit dans la grande tradition française des philosophes de la liberté. Point de confluence du rationalisme et du romantisme, Lequier pose la question de la liberté du point de vue métaphysique et moral, au regard de la science, de la théologie et de l’existence humaine.
Fragmentaire et inachevée, publiée d’une manière posthume, l’œuvre de Jules Lequier tient sa singularité des diverses voies qu’elle emprunte — textes réflexifs, récits, contes, dialogues, méditations et pensées philosophiques — mêlant rigueur spéculative et concision poétique. Pensée sur la côte nord de la Bretagne, au cœur du XIXe siècle, cette œuvre longtemps méconnue a été l’inspiratrice de nombreux auteurs et courants de pensée.
En septembre 2014, une dizaine de spécialistes venue de France, mais aussi des États-Unis, du Japon, d’Italie et du Portugal, s’est réunie à l’École normale supérieure (Paris), sous l’égide de l’association des Amis de Jules Lequier et du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine, pour la tenue du premier colloque international sur le philosophe.
La richesse des interventions de ce colloque, regroupées dans le présent volume, témoigne de la vitalité et de la pérennité de la philosophie de Jules Lequier.

Sous la direction de Goulven Le Brech et Frédéric Worms, avec la participation d’André Clair, Ko Murase, Maria Rita Scarcella, Antonio Vieira, Marie-Claude Blais, Donald Wayne Viney, Delphine Bouit et Vincent Citot.

ISBN : 978-2-37125-016-1
Février 2016, 21 x 14 cm, 234 pages, 18 €

Monologue de la passion amoureuse

VisuelPassionPierrick Hamelin
Monologue de la passion amoureuse

Dans ce livre qui pourrait ressembler à un nouvel essai sur l’amour, la passion amoureuse parle à la première personne. Elle se prononce sur son énigmatique pouvoir, tient tête avec humour à ceux qui l’ont méprisée ou qui cherchent à la fuir, et remercie tous ceux qui l’ont accueillie bras ouverts pour lui donner l’éclat qu’elle méritait. Naturellement flattée, elle n’en reste pas moins sur son quant-à-soi : « Que la chose soit dite et répétée autour de vous : je suis suffisamment bonne fille pour me prêter à toutes les belles théories qui m’embrassent, mais aucune, sachez-le, ne me possédera. » Au détour des philosophes, des artistes et des écrivains qu’elle évoque pour parler d’elle, elle s’amuse de ce qu’elle voit. Car la passion amoureuse, ici, voit et entend tout. De New York à Vladivostock, elle rend compte de plusieurs saynètes dans lesquelles elle joue pleinement son rôle. Sachez-le, lecteur, la passion amoureuse, très discrètement, vous observe.

Pierrick Hamelin est enseignant et vit à Rezé, près de Nantes. Aux éditions Les Perséides, il a déjà publié plusieurs romans et essais, notamment Les Carnets de Psyché (2013) et Promenades philosophiques (2010).

ISBN : 978-2-37125-006-2

Février 2015, 21 x 14 cm, 96 pages, 10 € (+ 2 € de participation aux frais de port)

Pour accéder à un commentaire de Stéphane Beau sur le livre, cliquer sur le lien suivant : http://stephane-beau.blogspot.fr/2015/02/la-passion-amoureuse-selon-pierrick.html

John Cowper Powys, une philosophie de la vie

Pierrick Hamelin et Goulven Le Brech, John Cowper Powys. Une philosophie de la vie.

Poète, romancier et philosophe d’envergure, John Cowper Powys est encore trop méconnu en France, malgré la traduction de la quasi-totalité de ses livres ainsi que d’une partie de son Journal et de sa correspondance. Fils de pasteur anglais, né en 1872 dans le Derbyshire, il est l’aîné d’une famille de onze enfants. Élevé dans la tradition victorienne, il se forge très jeune une pensée personnelle par la lecture et un contact privilégié avec la nature du Dorset, lieu de son enfance. Puis vient le temps de l’errance aux États-Unis où il exerce la profession de conférencier itinérant pendant plus de vingt ans. Cet exil volontaire sera le moteur d’une œuvre originale et féconde, faite d’essais (Le sens de la culture, Apologie des sens, Une philosophie de la solitude) et de grands romans (Wolf Solent, Weymouth Sands, Les Enchantements de Glastonbury). La maturité le transporte au nord du Pays de Galles, où il poursuit son oeuvre et où il s’éteint, en 1963. Débordant d’imagination, John Cowper Powys croyait au pouvoir de la volonté et à la puissance créatrice de l’homme. Sa pensée, d’une grande modernité, propose de concevoir la philosophie comme un art et la vie comme une quête du bonheur. Cet ouvrage, co-écrit par Goulven Le Brech et Pierrick Hamelin, présente la philosophe de la vie de John Cowper Powys au travers d’un essai et d’un abécédaire, complétés par des repères biographiques et une bibliographie.

Ce qu’il avait de commun avec les êtres inférieurs que nous étions, c’était une considération extrême pour les droits et les privilèges de l’individu. (Henry Miller, Les Livres de ma vie)

Les auteurs : Goulven Le Brech est archiviste et il vit à Gentilly. Spécialiste du philosophe Jules Lequier auquel il a consacré une biographie (La Part Commune, 2007), il est aussi l’auteur d’un récit de pérégrinations en Nouvelle-Calédonie, Sur le Caillou (Petit Pavé, 2010) et d’un essai, La mer pour horizon (Les Perséides, 2014).
Pierrick Hamelin vit et enseigne en Loire-Atlantique, près de Nantes. Aux Editions Les Perséides, il a déjà publié Point de fuite (2005), Une dernière fois la mer (2007), Promenades philosophiques (2009) et Manège (2010).

Juillet 2012, 21 x 14 cm, 128 pages, 15 €

Ralph Waldo Emerson : un philosophe américain

C. Jon Delogu,
Ralph Waldo Emerson. Une introduction

Présentation : Ralph Waldo Emerson fut le grand témoin du XIXe siècle américain. Pasteur unitarien, philosophe, poète, conférencier et essayiste pendant plus de quarante ans, il fut le premier public intellectual des États-Unis. Sa pensée est représentative de l’optimisme romantique et révolutionnaire d’une ère illustrée par le brillant témoignage de Tocqueville sur la démocratie en Amérique ; c’est aussi une pensée pionnière, qui fut une source d’inspiration telle — et dans tant de domaines — qu’il n’existe guère de mouvement intellectuel ou politique qu ne reconnaisse encore aujourd’hui l’influence des écrits d’Emerson, qui s’articulent autour de la notion de self-reliance.

Outre une figure centrale de la pensée américaine, Emerson est surtout le compagnon intime d’un grand nombre de lecteurs américains ayant pour livres de chevet, à côté de la Bible, de poèmes de Longfellow ou Bryant, de contes d’Irving ou Hawthorne, l’un de ses recueils d’essais, le genre phare au XIXe siècle, qui fut une époque d’intense spéculation sur les rapports de l’homme avec le monde dans lequel il inscrit son action et sa réflexion.

Cet ouvrage nous offre un portrait fidèle de l’homme et de son œuvre, tout en analysant quelle a été sa réception jusqu’à aujourd’hui. Il s’appuie sur les textes, des extraits cruciaux de ses essais les plus importants, et sur une étude détaillée de tous les termes clés de l’œuvre d’Emerson. Ce faisant, Jon Delogu cherche moins à enfermer cette pensée prophétique dans des efforts de synthétisation qui seraient simplificateurs, qu’à ouvrir une variété de pistes qu montrent en quoi la connaissance de l’œuvre d’Emerson est incontournable, notamment pour tous ceux qui cherchent à comprendre les États-Unis d’hier et de demain.

L’auteur : C. Jon Delogu a grandi dans le Maine. Diplômé de Dartmouth College et de Yale University, il enseigne la littérature comparée en France depuis 1992. Il est aujourd’hui professeur des universités à l’Université Jean Moulin -Lyon 3.

Juin 2006, 21 x 14 cm, 160 pages, 16 €

ISBN : 978-2915596-20-5

Promenades philosophiques, de Pierrick Hamelin

Promenades philosophiques, de Pierrick HamelinPierrick Hamelin
Promenades philosophiques

L’étrange narrateur de cette histoire aime à tel point converser avec les philosophes que son créateur l’a doté du pouvoir de se jouer du temps et de l’espace. Il peut ainsi se rendre tour à tour auprès de John Cowper Powys, Jules de Gaultier (le théoricien du bovarysme), Giuseppe Rensi, Arthur Schopenhauer, Giacomo Leopardi, Oscar Wilde, Charles Baudelaire et Søren Kierkegaard, pour s’entretenir avec chacun d’eux de leurs rapports à l’existence et à la vérité : religion, illusion, amour… Dans le jeu de ces conversations imaginaires, la règle fut de respecter à la lettre les écrits des auteurs. Aussi est-ce avant tout sur leurs traces que Pierrick Hamelin invite le lecteur à le suivre. Tous les propos « recueillis » ici recoupent cependant nombre de chemins empruntés dans ses romans. Les Promenades proprement dites sont suivies de notices biographiques des huit écrivains philosophes rencontrés dans ces pages.

L’auteur : Pierrick Hamelin vit et enseigne en Loire-Atlantique. près de Nantes. Il a publié plusieurs essais, comme Kaléidoscope (Éditions du Petit Véhicule. 2001). Il est aussi l’auteur de trois romans où se mêlent habilement poésie, humour et méditation, tous publiés aux éditions Les Perséides : Point de fuite (2000), Une dernière fois la mer (2007) et Manège (2011).

ISBN : 978-2-915596-53-3

Mai 2009, 20 x 13 cm, 156 pages, 15 €