Correspondance Maupassant Zola

Guy de Maupassant et Emile Zola
Correspondance
(traduit de l’anglais par S. Le Fournis)

Les Lettres de Maupassant à Zola, c’est toute l’aventure des soirées de Médan, la vision du naturalisme par Maupassant et Zola, les débuts de Maupassant, Boule de suif … accompagnées de deux discours prononcé par Zola sur Maupassant.
Ces correspondances sont inédites et s’inscrivent dans la ligne des correspondances déjà parues aux Editions La Part Commune, notamment entre Gustave Flaubert et Guy de Maupassant.

ISBN : 978-2-84418-272-2

2013, 17 x 12 cm, 200 pages, 16 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Deux pépites de Jack London

Jack London
L’Ennemi du monde
(traduit de l’anglais par S. Le Fournis)

Ce livre réunit deux textes rares de Jack London, Mille morts et L’ennemi du monde, qui ne sont pas tant des récits du mal que de la déréliction qui y mène. Avec Emil Gluck, « l’ennemi du monde », London crée un de ses personnages les plus forts, celui d’un homme qui met son énergie au service d’une haine implacable vouée à l’humanité tout entière. Singulièrement, Gluck n’apparaît pas pour autant comme un monstre, mais presque comme une victime de la société qui l’a engendré. Ce texte prémonitoire au souffle étourdissant préfigure dès 1914 le cataclysme qui, un quart de siècle plus tard, plongera, par la folie d’un seul homme, le monde dans le chaos.

ISBN : 978-2-84418-026-1

Mai 2002, 17 x 12 cm, 72 pages, 12 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Autobiographie de Kipling

Rudyard Kipling
Autobiographie

Jamais cette autobiographie du célèbre auteur du Livre de la Jungle, prix Nobel de littérature en 1907, publiée un an après sa mort, n’avait fait l’objet d’une parution à part en français. Sans édulcorer son histoire mais sans jamais sombrer dans le pathos, Kipling raconte ses premières années dans le paradis de l’Inde où il est né et qui allait alimenter certaines de ses meilleures histoires.

ISBN : 978-2-84418-219-7

Novembre 2011, 17 x 12 cm, 320 pages, 17 € (+ 3 Euros de participation aux frais de port)

Autoportrait de K. Gibran

Khalil Gibran
Autoportrait

Si la postérité s’est forgé une image un peu éthérée de l’écrivain libanais, il ressort de ces quelques soixante lettres échelonnées sur les trente dernières années de sa vie, une personnalité plus complexe, et plus concrète aussi. On découvre ainsi, comme on avait déjà pu le faire à travers certains de ses textes « politiques » réunis dans Mon Liban, qu’il fut un ardent défenseur de son pays, engagé dans tous les grands mouvements intellectuels syro-libanais aux États-Unis.
Le portrait qui se dessine à travers ce choix de lettres inédites est celui d’un artiste en proie aux affres de la création, selon la formule de Flaubert, tiraillé entre deux langues, l’arabe et l’anglais, deux mondes, l’Orient et l’Occident, deux femmes aussi, Mary et May. Mais on y voit surtout un écrivain habité par son œuvre, traversé par une inspiration quasi-mystique. Loin d’être la figure du sage que pourrait laisser entrevoir la lecture du Prophète, on découvre un homme capable de terribles colères, un amoureux platonique perpétuel, un ami extrêmement fraternel, un homme très tôt rongé par la maladie, une intelligence poétique suraiguë. Gibran, dépositaire d’une tradition séculaire, fut pourtant bien un homme de son temps, et à certains points de vue, un précurseur.

ISBN : 978-2-84418-166-4

Juin 2009, 17 x 12 cm, 160 pages, 14 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Un livre tel qu’il aurait pu être

Michel Butor
Avant-goût V
Extra

Un livre comme je ne les aime pas », disait Mallarmé lors de la première édition de Divagations chez Charpentier, « car épars et privés d’architecture ». Pour moi, plutôt qu’un livre, ceci en est la matière. Le titre réunit deux séries : d’abord Avant-goût, présentant des textes à reprendre plus tard dans d’autres ouvrages, mais tressés de façon particulière, ce qui n’a pas lieu cette fois, et puis Envois suivi d’Exprès, dans lesquels des notices éclairaient les circonstances de la venue au jour, ce qui manque aussi dans la bousculade de l’âge. Après Extra, j’imaginais Réserve et Prime. Tel, il pourra, j’espère, faire imaginer ce qu’il aurait pu être.

ISBN : 978-2-84418-119-0

Mars 2009, 17 x 12 cm, 160 pages, 14 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

L’Archipel des Monts d’Arrée

Alain Kervern & Gabriel Quéré
L’Archipel des Monts d’Arrée
Textes et photos

Chaque année, au printemps, des milliers de marcheurs empruntent les sentiers des Monts d’Arrée à l’appel d’une association qui finance l’enseignement en breton de l’école Diwan de Commana. Cette manifestation s’appelle le « Tro Menez Are », c’est à dire le « Tour des Monts d’Arrée ». Que cherchent vraiment ces marcheurs ? Au-delà de la démarche de soutien à une cause, et du plaisir de la randonnée, ce jour là plusieurs réalités se télescopent semble-t-il, et provoquent des réactions en chaîne. Il en résulte un concentré d’énergie qui se développe au cœur de cet événement riche de ferveur militante et de convivialité. Et certains phénomènes ne se révèlent que ce jour là. C’est ce que nous dévoile dans ces pages Alain Kervern. Cette célébration des heures vécues au fil des années durant les marches du « Tro Menez Are » s’enrichit du témoignage photographique apporté par Gabriel Quéré.

ISBN : 978-2-84418-104-6

2006, 17 x 12 cm, 128 pages, 13 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

A les entendre parler : Grall, Guillevic, Perros…

Jean-Louis Coatrieux & Mariano Otero
A les entendre parler : Grall, Guillevic, Guilloux, Perros, Robin, Segalen

Loin de moi l’idée d’écrire un ouvrage de révérence. Ils en seraient fâchés. Point de critique non plus, sauf à me laisser parfois aller. Pas question pour autant de taire leurs arrière-pensées sous des habits prêts-à-porter. Non, rien de tout ça. Des conversations. Quant au genre dans lequel ces pages se rangent, certainement des notes de deuxième main. à vrai dire, eux et moi n’avons pas beaucoup voyagé ensemble. Quelques bouts de chemin tout au plus. Ces mots de passe reviennent pourtant de loin et, cachés partout dans mes livres, ils sont en quelque sorte mes bons de sortie. Et peut-être un peu les vôtres.

ISBN : 978-2-84418-224-1

2011, 17 x 12 cm, 128 pages, 13 € (+ 2 Euros de participation aux frais de port)

Après un long silence, de W. B. Yeats

William Butler Yeats
Après un long silence
(poèmes)

Aussi bien marquée par le symbolisme de Maeterlinck et le mysticisme de William Blake que par le théâtre nô japonais, les mythes celtiques, la poésie du grand poète irlandais William Butler Yeats célèbre avant tout la voix de l’Irlande. Inspirée autant par des évènements personnels ou la richesse du folklore irlandais que par l’actualité terrible de son pays luttant pour son indépendance, l’œuvre de Yeats sera couronnée par le Prix Nobel de littérature pour « [s]a forme hautement artistique [qui] exprime l’esprit d’une nation entière ». Avec Après un long silence, le lecteur traverse cinquante ans d’une poésie inépuisable et accessible, qui a toujours su se renouveler, en passant du rêve et de la contemplation à l’action et à l’engagement. « J’ai mis ma vie dans mes poèmes » avait coutume de dire Yeats.

ISBN : 978-2-84418-264-7

Mars 2014, 17 x 12 cm, 192 pages, 16 € (+ 3 Euros de participation aux frais de port)