Sortir de la chambre, de Valérie Sourdieux

Valérie Sourdieux
Sortir de la chambre
roman

Sortir de la chambre est le récit d’une naissance en différé, celle de la narratrice qui, avant même de voir le jour, ressent le désir contrarié de sa mère. Enfant, elle se réfugie derrière la porte de sa chambre pour « se raconter des histoires ». Plus tard, elle poursuit sa quête d’identité en multipliant les rencontres, tout en construisant sa propre histoire. Radiographie de l’échec amoureux et de la transmission des névroses, ce roman est aussi un vibrant hommage à la mère, et à tous ceux qui, de près ou de loin, contribuent à donner la vie.

Extrait : « C’était un matin ordinaire d’un jour nouveau, à ce point inédit que mes mains se tenaient immobiles sur la table, que mes yeux ne pouvaient s’en détacher. Un matin où je me moquais bien de prendre une valise, de descendre dans le garage en sous-sol, de la luminosité blafarde dans la cuisine, de l’apparente tranquillité de l’appartement. J’avais soudain eu envie de pleurer de joie, et quel événement dans ma vie tout à coup… »

L’auteur : Valérie Sourdieux est née à Lyon en 1972. Sortir de la chambre est son premier roman (photo : © Thomas Chamonaz).

Octobre 2004, 18 x 12 cm, 128 pages, 13 €

Promenades philosophiques, de Pierrick Hamelin

Promenades philosophiques, de Pierrick HamelinPierrick Hamelin
Promenades philosophiques

L’étrange narrateur de cette histoire aime à tel point converser avec les philosophes que son créateur l’a doté du pouvoir de se jouer du temps et de l’espace. Il peut ainsi se rendre tour à tour auprès de John Cowper Powys, Jules de Gaultier (le théoricien du bovarysme), Giuseppe Rensi, Arthur Schopenhauer, Giacomo Leopardi, Oscar Wilde, Charles Baudelaire et Søren Kierkegaard, pour s’entretenir avec chacun d’eux de leurs rapports à l’existence et à la vérité : religion, illusion, amour… Dans le jeu de ces conversations imaginaires, la règle fut de respecter à la lettre les écrits des auteurs. Aussi est-ce avant tout sur leurs traces que Pierrick Hamelin invite le lecteur à le suivre. Tous les propos « recueillis » ici recoupent cependant nombre de chemins empruntés dans ses romans. Les Promenades proprement dites sont suivies de notices biographiques des huit écrivains philosophes rencontrés dans ces pages.

L’auteur : Pierrick Hamelin vit et enseigne en Loire-Atlantique. près de Nantes. Il a publié plusieurs essais, comme Kaléidoscope (Éditions du Petit Véhicule. 2001). Il est aussi l’auteur de trois romans où se mêlent habilement poésie, humour et méditation, tous publiés aux éditions Les Perséides : Point de fuite (2000), Une dernière fois la mer (2007) et Manège (2011).

ISBN : 978-2-915596-53-3

Mai 2009, 20 x 13 cm, 156 pages, 15 €